Friday, June 5, 2015

Phénomènes émergents

Les phénomèses émergents par Bernard Walliser

www.pse.ens.fr/users/walliser/pdf/phenom.pdf 

mots-clés: émergence (définition), phénomène émergent (définition, typologie, exemples)



       16 pages. Un bon texte pour ceux qui veulent apprendre les principes de base de l'auto-organisation. Approche "philosophique" (qualitative) et orientée vers les sciences humaines, l'économie et la psychologie (institutions, marchés, psychologie des groupes..).

       L'approche "philosophique" est distinguée de l'approche "scientifique":

"Les philosophes insistent sur l'irréductibilité des phénomènes émergents, à savoir qu'en plus d'être non prévisible a priori, ils sont même impossibles à expliquer a posteriori. Les scientifiques, tout en reconnaissant que les phénomènes émergents sont actuellement non prévisibles, mettent en avant que leur explication est un défi non perdu d'avance. De fait, comme la seconde attitude est plus exigeante que la première, elle s'avère aussi plus constructive."

       Sa typologie de phénomènes émergents vaut la peine de lire. Parmi les plus intéressants:

1- Émergence unilatérale, celle de Descartes: le tout n'est que la somme de ses parties. Émergence bilatérale: un niveau émergent d'organisation agit sur ses niveaux inférieurs. Ainsi, la vie une fois émergée sur la terre, modifie son substrat géochimique afin d'obtenir des conditions optimum pour sa survie et propagation. En Anglais: "downward causality". Le tout, une fois émergé, modifie / régule / stabilise les parties dont il est fait.

2- Émergence synchronique versus émergence diachronique ("en différents temps"). Dans le premier, les vitesses des processus à la petite échelle (micro) sont comparables à celles des processus émergents à la grand échelle (phénomène macro ou "holiste"). Dans le deuxième cas, les processus macros déroulent à des vitesses plus lentes. Ainsi s'établit un processus "évolutif" qui se transforme dans le temps. L'évolution biologique est un bon exemple. Nos ancêtres biologiques, les anciens souche-mammifères, tel le dinogorgon (bas Permien), peuvent ressembler à des bébittes des films d'épouvante!


3- Émergence spontanée versus émergence réfléchi. Dans le premier, les acteurs - s'il s'agit d'un processus social - ne sont pas conscients d'engendrer un processus macroscopique. Des "institutions" (coutumes, savoir faire régionaux, traditions, cuisine du terroir..) ont leur propre vie et mort. Nous "subissons" nos cultures et nos temps. Dans l'émergence réfléchie on agit selon un plan ou agenda, plus ou moins conscient et élaboré. Au niveau collectif, "on" observe afin d'atteindre un but. Si l'on s'en éloigne, on change  trajectoire pour l'attraper. Les révolutionnaires américains, russes et chinois construisaient une société nouvelle, pensaient-ils..

No comments:

Post a Comment

Note: Only a member of this blog may post a comment.